– Réaménagement du parc de l’école des Beaux-Arts de Sète (34) – En cours


Le parc de la villa Erialc, aujourd’hui parc de l’Ecole des Beaux Arts de Sète, bénéficie d’une situation exceptionnelle, sur les pentes du mont Saint Clair. Emane des 7000m2 arborés, une luxuriance dont on ne sait pas vraiment dire si elle tient d’un certain abandon ou si elle est héritée de la mode des jardins de la première moitié du XIXe siècle dans lequel il a été créé. Amputé de sa forme originelle par des découpages fonciers successifs, ce parc a cependant traversé les siècles et possède encore un charme unique qui témoigne de l’attention que lui ont porté ses propriétaires successifs, tous hommes et femmes de goûts et artistes. Ce sont des ambiances et une histoire riche et touffue qui doivent être préservées et valorisées, en relation étroite avec les usages pédagogiques artistiques de l’Ecole.

Cependant depuis la fin du XXe siècle, le parc ornemental n’est plus vraiment l’objet d’une attention horticole, même si, de-ci de-là, des plantations ponctuelles d’arbres exotiques ont été réalisées (Arbre à perruque, mimosa, plantes grasses…).La principale intervention sur le parc est un entretien de « propreté » et de sécurité, assuré par le service communal des espaces verts. L’école des Beaux arts, quant-à-elle, favorise des lieux d’accueil pour des cours en plein air ou autres interventions (mobilier, théâtre de verdure).

Dans le même temps le patrimoine végétal dont certains gros sujets issus de cette histoire, des pins notamment, arrive en bout de course. Les questions du devenir du parc et des interventions d’urgence qu’il nécessite, sont posées, tout comme celle de son mode de jardinage à venir.

Un jardinage qui doit être un encouragement à “l’effort sacré des choses vers la vie « , au geste juste, guidé par la force du verbe, par la découverte de l’âme du jardin et de ses secrets ; allier ombres et lumières, imaginer l’effervescence des formes, le foisonnement naturel des couleurs, des odeurs. S’imprégner de l’esprit du lieu, chemin d’éveil des sens, la main délicate  et l’outil  léger ; insuffler par petites touches questionnements et surprises,… Tels sont être les objectifs de nos interventions dans ce jardin. Des objectifs à la fois de préservation et de mise en valeur d’un lieu inspirant pour les créateurs.

Maitres d’ouvrages : Association des amis de l’école des Beaux-Arts et Ville de Sète

Surface : 7000m2

Groupement : Coloco (Paysagiste mandataire),Véronique Mure(Botaniste),Gilles Clément (paysagiste)


Retour aux références