Lonicera frangantissima est en fleur dans les jardins de la Bigotie.

Lonicera frangantissima est en fleur dans les jardins de la Bigotie.

Lonicera frangantissima est en fleur.

Il est le premier à fleurir à la Bigotie… Bon d’accord ses fleurs sont petites et très discrètes, mais le parfum qu’elles dégagent est un pur bonheur !!! Un parfum de printemps au plein cœur de l’hiver.

Les lonicera sont dédiés à Adam Lonicer (ou Lonitzer), médecin et naturaliste Allemand (1528-1586) qui exerçait à Marbourg, et avait publié à l’époque un herbier important. Mais leur nom français « chèvrefeuille » tout proche du nom de leur famille : les CAPRIFOLIACEES, nous indique-t-il que les chèvres aiment leur feuillage où qu’il grimpe sur les arbres comme une chèvre ? Les deux versions existent.

Dans la tradition celte, le chèvrefeuille était, dit-on, l’arbre des oracles. Et sa présence sur un terrain était signe de courant tellurique bénéfique et donc favorable à l’implantation d’une maison.

Dans le langage des fleurs, le chèvrefeuille à fleurs blanches symbolise la fidélité, la loyauté et la fraternité. Il témoigne de la solidité des liens entre deux individus. Alors offrir un chèvrefeuille est gage d’une longue amitié.

Selon une légende, un rameau de chèvrefeuille aurait percé la pierre du tombeau d’Héloïse et Abélard (XIIe siècle). Il fleurissait les soirs d’orage pour signifier, que malgré les haines qui les avaient poursuivis, l’amour avait réuni les amants dans une vie éternelle. L’histoire ne dit pas s’il s’agissait d’un chèvrefeuille grimpant ou arbustif.

C’est aussi avec le symbole du chèvre feuille, lié au noisetier, que Marie de France évoque les amours de Tristan et Iseut, en 1180 dans « Le Lai du Chèvre Feuille »  :

« Mais si l’on veut les séparer, – Le coudrier meurt promptement, – Le chèvrefeuille mêmement. – Belle amie, ainsi est de nous; – Ni vous sans moi ni moi sans vous. »

Il est 1 commentaire


Publier un nouveau commentaire