Courrez voir les Arbres de Judée … Ils sont en fleur et c’est d’une grande beauté !

Courrez voir les Arbres de Judée … Ils sont en fleur et c’est d’une grande beauté !

 

Ce mercredi matin du mois d’avril, en pénétrant dans le vallon de Saint Pons, au pied de la Saint Baume, je pense au Japon. Dans ce paysage verdoyant, les arbres copieusement arrosés par les eaux de l’impétueux ruisseau de la Fauge et par un mois de mars particulièrement pluvieux, débourrent. Frênes, Peupliers blancs, ormes, platanes se réveillent d’un long hiver et déploient leurs jeunes feuilles avec entrain. Mais indéniablement c’est un rose soutenu, presque violet, qui domine de toutes parts. Toutes les prairies sont ourlées par cette belle couleur purpurine des fleurs d’une multitude  d’Arbres de Judée (Cercis siliquastrum). Des fleurs papilionacées qui gainent les branches des arbres. La particularité de l’arbre de Judée est d’être cauliflore,  ses fleurs poussent directement sur le tronc. Pas étonnant que cet arbre soit  également appelé le gainier. Je pense alors à la floraison des cerisiers au Japon et au traditionnel hanami. Une célébration rituelle qui remonte à bien des siècles, marquant l’arrivée du printemps et le renouveau de la nature. Cette floraison aussi abondante qu’éphémère, symbolise alors la beauté, mais aussi la fragilité de l’existence.

Le marquis d’Albertas qui aménagea ce vallon luxuriant près de la Sainte Baume, au XVIIIe siècle, l’avait-il déjà orné ainsi ? L’Arbre de Judée semble être alors à la mode. En 1785, un individu est planté dans le jardin des plantes de Paris. Mais c’est dans le jardin des plantes de Montpellier, que l’on trouve un des plus vieux de France, si ce n’est le plus vieux. Il aurait été planté de la main même de Pierre Richer de Belleval, premier directeur du jardin, à la fin du XVIe siècle.

Depuis tout ce temps l’Arbre de Judée s’est naturalisé dans les vallons méditerranéens dont il affectionne les conditions de fraicheur. Mais, je dois bien l’avouer, peu d’endroits offrent un spectacle aussi extraordinaire que ces floraisons du vallon de Saint Pons au mois d’avril.

Courrez les voir !

Come to see the Judas trees… They are in bloom now and it’s a beautiful sight!

On a Wednesday morning in April, whilst entering the valley of Saint Pons, at the foot of Saint Baume, I think of Japan. In this verdant landscape, the trees copiously watered by the waters of the impetuous brook of the Fauge and by a particularly rainy month of March, are scattered. Ash trees, white poplars, elms and plane trees awake from a long winter and spread their young leaves with enthusiasm. But undeniably it is a deep, almost purple pink which dominates on all sides. All of the meadows are decorated with this beautiful purplish colour of the flowers of a multitude of Judas trees (Cercis siliquastrum). Papilionaceous flowers that cover the trees’ branches. The peculiarity of the Judas tree is that it is cauliflorous, i.e. its flowers grow directly on the trunk. No wonder this tree is also called the redbud. It makes me think about the cherry blossoms in Japan and the traditional  hanami, a ritual celebration that goes back many centuries, marking the arrival of spring and the renewal of nature. This flowering, which is as abundant as it is ephemeral, symbolizes the beauty as well as the fragility of existence.

Did the Marquis d’Albertas, who developed this lush valley near the Sainte Baume mountain range in the eighteenth century, adorn it like this? It appears that Judas tree was fashionable at the time. In 1785, an individual was planted in the Plant Garden in Paris. But it is in the Plant Garden of Montpellier where you can find one of the oldest, if not the oldest in France. It was planted by Pierre Richer Belleval, the first director of the garden, at the end of the sixteenth century.

Since then, the Judas Tree has become naturalized in the Mediterranean valleys, where it enjoys the cool conditions. But, I must say, few places can offer a spectacle as extraordinary as these blooms in the valley of Saint Pons in April.

Come to see them as quickly as you can!

 

Pour plus d’info sur le Parc de Saint Pons, cliquez ici

Pour plus d’info sur les arbres de Judée, cliquez ici

 

Il n'y a pas de commentaires