Les Arbres de Judée font leur vedette en ce début du printemps !

Les Arbres de Judée font leur vedette en ce début du printemps !

 

Cercis siliquastrum L.

Famille : FABACEES ( = Légumineuses)

Nom commun : Arbre de Judée, Arbre de Judas, Gainier.

Origine : SE Europe, SO Asie

Description : Petit arbre d’ornement en moyenne de 3 à 6 mètre de haut (pouvant atteindre 12m), caractérisé par une floraison remarquable d’avril à mai avant la mise en place des feuilles

Fleurs : Fleurs rose-pourpre éclatant de 1 à 2 cm de long, regroupées en grappes courtes de 3 à 6 fleurs. Elles poussent directement sur les branches, grosses ou petites, voire sur le tronc lui même (cauliflorie), .

Feuilles : Vert-bleuté, en forme de cœur (cordiforme). Elles mesurent de 7 à 10 cm de long. Le feuillage est caduc.

Fruits : Gousse plate brun-rougeâtre à maturité de 7,5 à 12,5 cm de long pour 1,5 cm de large.

 

L’arbre de Judée, en ce début du printemps fait sa vedette ! Tout paré de rose il donne au jardin des allures de palette de peintre.

Il figurait déjà dans le traité d’agriculture du célèbre agronome andalou Ibn Al-Awwan au XIIème siècle en compagnie du laurier rose et du cyprès.

Il semble avoir trouvé dans le Midi une terre de prédilection : l’arbre de Judée, Cercis siliquastrum L. De Pouzols, dans sa flore du département du Gard de 1862, le considère comme naturalisé le long du Gardon.

Avec ses grappes de fleurs rose vif, poussant à même les branches et le tronc avant l’apparition du feuillage, la floraison de l’arbre de Judée est considérée comme l’une des plus remarquable de la région méditerranéenne. Mais avec un peu de chance, il est possible de rencontrer çà et là un individu à fleurs blanches, cependant cette variété est beaucoup plus rare. Une légende rapporte que Judas se pendit à cet arbre. Ses fleurs, blanches à l’origine, se seraient empourprées de honte à cette occasion. Son nom latin, Cercis, vient, quant à lui, de la ressemblance entre son fruit, une gousse plate et allongée et la navette des tisserands (kerkisen grec).

Au delà de son usage d’ornement, certains utilisent les fleurs dans les salades pour leur goût légèrement acide; d’autres utilisent les bourgeons floraux au vinaigre comme condiment.

 

Trop tôt tombent les fleurs

Mais pour nous consoler

Elles bordent les allées

Un tapis de couleur

(Annie Besnier)

 

 

The Judas Trees are at their best in early spring!

Cercis siliquastrum L.

Family: FABACEES (= Legumes)

Common name: Judas tree, Redbud.

Origin: SE Europe, SW Asia

Description: Small ornamental tree with an average height of 3 to 6 meters (up to 12m), characterized by a remarkable flowering from April to May before the introduction of the leaves

Flowers: Purple/pink flowers with a length of 1 to 2 cm, grouped in short clusters of 3 to 6 flowers. They grow directly on the branches, whether big or small, and even on the trunk itself (cauliflory).

Leaves: Green/blue, heart-shaped (cordiform). They are 7 to 10 cm long. The leaves are absent this time of year.

Fruit: Flat pod that is reddish-brown when ripe with a length of 7.5 to 12.5 cm and a width of 1.5 cm.

The Judas tree is at its best at the beginning of spring! Covered in pink, it gives a garden the appearance of a painter’s palette.

It was already included in the agricultural treatise of the famous Andalusian agronomist Ibn Al-Awwan in the twelfth century together with the rose laurel and cypress.

The Judas tree, Cercis siliquastrumseems to have found an ideal habitat in the South: L. De Pouzols, in his account of the flora of the Gard department of 1862, considers it naturalized along the Gardon.

With its clusters of bright pink flowers growing on the branches and trunk before the foliage appears, the flowering of the Judas tree is considered one of the most remarkable in the Mediterranean region. With a little luck, it is possible to find an individual here and there with white flowers, although this variety is much rarer. There is a legend that says that Judas hanged himself on this tree. Its flowers, which were originally white, turned purple with shame afterwards. Its Latin name, Cercis, comes from the resemblance between its fruit, which is a flat and elongated pod, and the weaver’s shuttle (kerkisin Greek).

Apart from its ornamental use, some people use the flowers in salads for their slightly acidic taste; others use the flower buds in vinegar as a condiment.

The flowers fall too quickly

But to console us

They line the aisles

With a colourful carpet

(Annie Besnier)

 

 

Publier un nouveau commentaire