La grande ortie (Urtica dioica) dans tous ses états…

La grande ortie (Urtica dioica) dans tous ses états…

Cette « mauvaise herbe » bien connue pousse dans les endroits riches en matière organique (anciennes décharges ou fumières, bords des chemins, terrains vagues, etc.). Elle présente une affinité avec le fer et se localise souvent auprès des vieilles ferrailles.

L’ortie a eu de multiples usages dans un passé encore récent.
On s’est fouetté avec cette plante pour faire face à des problèmes de circulation ou encore de rhumatismes.

On l’a utilisé au début du siècle en infusion comme remède pour les convalescents dans les hôpitaux. Elle est reminéralisante. En frictions, le suc d’orties nourrit le cuir chevelu.
En alimentation on utilise les jeunes pousses pour faire une soupe d’une grande finesse et au Moyen Age, on consommait couramment de la bière d’orties.
En dehors de ses utilisations alimentaires, le jardinier écologique apprécie les qualités de l’ortie. Elle stimule la croissance des cultures, les protège des maladies et elle favorise la transformation des matières organiques en humus.

Alors ne les coupez plus mais au contraire cultivez les … Profitez en aussi pour favoriser la biodiversité associée aux orties.

D’après « la planète des insectes » les chenilles de nombreuses espèces de papillons vivent sur cette plante-hôte : la Petite-tortue, le Paon-du-jour, le Vulcain, la Belle-Dame,etc. Il convient donc de sauvegarder les plants d’ortie ocupés par des chenilles ou des chrysalides…

Recette du purin d’orties :
Pour la fabrication du purin d’ortie il faut faire macérer dans 10 litres d’eau (eau de pluie préfèrable) 1,5 kg de feuilles d’orties hachées (choisir des pousses jeunes et non montées à graines).
Au bout d’une quinzaine de jours, filtrer la macération.

Selon l’utilisation souhaitée :

  • diluer avec de l’eau de pluie 2 litres de purin pour 10 litres d’eau (en pulvérisation sur le sol contre les maladies cryptogamiques -champignons, algues, lichens- comme le mildiou). Avec ce dosage, vous pouvez également utiliser la préparation en activateur de croissance grâce à la richesse en sels minéraux;
  • diluer 1 litre de purin pour 10 litres d’eau (en insecticide -principalement les pucerons- pulvérisation fine sur les feuilles);
  • sans dilution, le purin d’ortie fourni un bon activateur de compost.
 

Recette de la soupe d’orties :

2 litres d’eau
500 g de feuilles d’orties (sans les tiges !)
500g de pommes de terre
beurre ou matière grasse végétale
crème
sel, poivre, origan
croûtons aïllés

 

Servez la soupe d’ortie dans les assiettes à soupe accompagnée de croûtons aïllés.

Choisissez les feuilles les plus jeunes (en haut des tiges).
Bien rincer le feuilles
, faire chauffer le beurre, mettez les orties à fondre.
Une fois qu’elles on changé de couleur, ajoutez l’eau et des pommes de terre coupées en cube
laissez cuire 30 minutes
réservez un peu de jus de cuisson
passez au mixer
ajoutez du jus, selon l’épaisseur désirée.
Salez, poivrez, mettez l’origan
ajoutez la crème fraîche
laissez à feu doux

Il n'y a pas de commentaires